Saint-Avertinois célèbres

Christpohe Plantin2

Christophe Plantin (1514 - 1589)

Plus grand imprimeur et éditeur du XVIème siècle.
Né à Saint-Avertin, c'est à Paris que Christophe Plantin apprend le métier de relieur et, à Caen, les éléments de l'art typographique. En 1535, il s'installe à Anvers où il acquiert une grande renommée, faisant accomplir à la typographie d'immenses progrès. Son chef-d'œuvre : la bible polyglotte en cinq langues. 

 

Jules Romains2

Jules Romains à Saint-Avertin

Le manoir de Grandcour, anciennement appelé la Grande Cour est une propriété du XVIIe siècle.
Cette demeure accompagnée d'un grand parc a séduit, en 1928, l'homme de lettres Jules Romains.
Cet écrivain est l'auteur d'œuvres poétiques, théâtrales et philosophiques aussi diverses que : "les Copains", "Knock", ou la saga des "Hommes de bonne volonté", dont la presque totalité des 26 volumes a été écrite à Saint-Avertin.
Il avait une maison à Hyères, mais la trouvait trop chaude en été et trop éloignée de Paris. Après avoir éliminé la Normandie et le Morvan, il choisit la Touraine, à 250 km de la capitale.
Grandcour n'est pas à vendre, mais dès sa première visite, Romains séduit la propriétaire et acquiert le domaine. Une vigne pousse alors à Grandcour. L'écrivain, qui en est très fier, récolte lui-même le raisin et fait un vin sec et fruité. A l'abri des regards indiscrets, il travaille là en toute tranquillité et y reçoit ses amis fidèles.
Le 14 septembre 1963, Jules Romains est nommé citoyen d'honneur de la ville de Saint-Avertin par le maire, le docteur Boivin. Le dimanche 13 Août 1972 à l'hôpital Foch à Paris, il dit à son épouse: "L'année prochaine, il fera sans doute beau et moi j'irai beaucoup mieux. Nous passerons un bon été tous les deux à Grandcour". Ce furent ses dernières paroles ...
Une rue et le collège de la ville portent son nom.