Chaudière biomasse dans les écoles

chaudiere-biomasse

Après l’installation d’une première chaufferie biomasse à l’automne 2016 pour les deux écoles Christophe Plantin et Léon Brulon, le groupe scolaire Henri Adam bénéficie à son tour depuis 2019 d’un nouveau système de chauffage plus écologique et plus économique.

Son réseau de chaleur bois se substituera aux trois chaudières fioul existantes qu’il fallait remplacer. L’objectif consiste à améliorer les performances énergétiques et réaliser des économies.
La chaufferie biomasse centralise la production d’énergie et limite efficacement les rejets de gaz polluants dans l’atmosphère en maîtrisant les quantités de CO2 émises qui constituent le principal gaz à effet de serre. Les émissions de carbone diminuent ainsi de 143 tonnes par an.

Le principe est simple : un réseau de canalisations enterrées transporte de l’eau chaude ou de la vapeur vers les écoles. Les livraisons de plaquettes bois se déroulent en dehors des heures d’entrées et de sorties des classes.
L’installation de cette chaufferie biomasse s’inscrit dans la continuité de la loi de transition énergétique, demandant de multiplier par 5 avant 2030 la chaleur renouvelable ou de récupération livrée par les réseaux.