Quelques personnages illustres...

 

Saint-Avertin (environ 1120- 1180)

Moine écossais de l'ordre de Saint-Gilbert. En 1163, il accompagne en Touraine Thomas Beckett, archevêque de Cantorbery. Après l'assassinat de celui-ci, il quitte l'Angleterre et se retire dans un ermitage des bois de Cangé où l'on vient le consulter pour divers maux, dont ceux de tête. Par la suite, il devient le " bon pasteur " des habitants de Vençay où il meurt. Il est enterré dans l'église qui devient alors un lieu de pèlerinage.

 

 

 

 

 

 

Jean de Coningham ( ? - 1495)

Capitaine de la garde écossaise du roi Louis XI. Appelé en Touraine, il fait l'acquisition du Château de Cangé en juin 1489. C'est lui qui transforme ce château féodal en demeure Renaissance. Les Coningham seront les seigneurs de Cangé de 1489 à 1679.

  

Christophe Plantin (1514 - 1589)

Né à Saint-Avertin, c'est à Paris que Christophe Plantin apprend le métier de relieur et, à Caen, les éléments de l'art typographique. En 1535, il s'installe à Anvers où il acquiert une grande renommée, faisant accomplir à la typographie d'immenses progrès. Son chef-d'œuvre : la bible polyglotte en cinq langues.  

 

 

 

 

 

 

Jules Romains (1885 - 1972)

 De son vrai nom Louis Farigoule, cet auteur de théâtre et romancier a, en 1929, le coup de foudre pour la propriété de Grand'Cour. C'est là qu'il écrit une grande partie de son œuvre maîtresse "Les Hommes de bonne volonté" (27 volumes). En 1964, il est nommé citoyen d'honneur de Saint-Avertin.

 

 

 

 

 

Les services en ligne
Haut de page Haut de page