Valentine Goby s'est livrée aux visiteurs de la médiathèque

L'un de ses romans, "L'antilope blanche", avait atterri entre les mains des membres du club de lecture. Valentine Goby est venue à la rencontre des lecteurs mardi soir à la médiathèque Michel Serres, en présence de Mme Françoise Gourin, adjointe au Maire en charge de la culture.

L'écrivaine avait remporté en 2014 le Prix des libraires pour son livre "Kinderzimmer", qui aborde l'existence d'une pouponnière dans le camp de concentration allemand de Ravensbrück. Toute l'œuvre de Valentine Goby repose sur une quête obsessionnelle de la véracité des faits et une recherche documentaire très fouillée. "Je n'ai pas forcément beaucoup d'imagination, donc j'ai besoin de m'ancrer dans le réel", a-t-elle confié à la quarantaine de curieux venus assister à la rencontre.

Son dernier roman "Un paquebot dans les arbres", également inspiré d'une histoire vraie, nous plonge dans la France du début des Trente glorieuses, au sein d'une famille touchée par la tuberculose. Le paquebot du titre, c'est le sanatorium d’Aincourt, désormais tombé en ruine au milieu de la forêt, qui sert de décor aux personnages du récit et qui permet une nouvelle fois à l'auteure de raconter un pan de l'histoire sociale du pays.

La discussion avec Valentine Goby s'est achevée par une séance de dédicaces de tous ses livres, y compris sa dernière parution, "Je me promets d'éclatantes revanches", dans lequel elle s'intéresse à la résistante Charlotte Delbo.