Retour sur le 17e Printemps des poètes

Avec pour thème L’insurrection poétique, le 17e Printemps des poètes réunissait jeudi 12 mars à la médiathèque Michel Serres tous ceux qu’intéresse une scène ouverte consacrée à la poésie.

Une quinzaine de personnes « montèrent » sur scène pour donner à entendre ce qu’elles avaient préparé. Des poètes connus comme Éric Jouanneau ou Guy Péricart et Michel Cacao, avec sa fidèle guitare, reçurent le renfort de quelques nouveaux tels Daniel Godefroy, lecteur de deux textes québécois forts et Gérard Dulat, lecteur de ses propres productions. Anne-Marie Couderc lut un texte de toute beauté du poète breton Xavier Graal.

L’apothéose de cette soirée fut atteinte avec la lecture ou l’interprétation de poèmes grinçants de Gaston Couté. Michèle Hervet ouvrit le bal avec Le déraillement et l’équipe de Jean-Pierre Lautman lui emboîta le pas avec plusieurs textes dont certains hilarants tels Un bon métier, Môssieur Imbu ou Les électeurs à en juger par les réactions de l’auditoire.