Hommages à Robert Pouzioux

Le maire honoraire de Saint-Avertin, Robert Pouzioux,  s’est éteint samedi soir à l’âge de 94 ans.

C’est Henri Adam, maire de la commune jusqu’en 1959, qui l’a incité à entrer en politique. Il fut élu, dès cette année-là, mais préféra se retirer en 1965 pour se consacrer à son entreprise.

Il revint en 1971 pour occuper un poste d’adjoint puis de premier adjoint. Élu conseiller général en 1982, il devint maire de Saint-Avertin en 1983, fonction qu’il occupa jusqu’en 2001.
Il fut président du comité économique et social au sein du conseil général puis premier vice-président de Jean Delaneau de 1992 à 2001.
Il a été l’un des neuf fondateurs de Tour(s)plus dont il fut l'un des vice-présidents.

Très attaché au bien-vivre dans sa commune, Robert Pouzioux a contribué à son développement à travers de nombreux aménagements tout en lui conservant son côté ville à la campagne.

Une exposition retraçant ses années en tant que maire de Saint-Avertin est installée dans le hall de la mairie. Un livre d’or est à la disposition du public.
Voir : Les horaires d’ouverture de la mairie

Un hommage public lui a été rendu, vendredi 20 mars devant la mairie.

 

Voici les textes de Jean-Gérard PAUMIER (maire de Saint-Avertin) et Mme Yvonne DUPONT-FRANKLIN (ancienne adjointe au maire de M. Pouzioux) :

 

HOMMAGE PUBLIC A MONSIEUR ROBERT POUZIOUX - INTERVENTION DE MONSIEUR JEAN-GERARD PAUMIER - MAIRE DE SAINT-AVERTIN :

Messieurs les Ministres,
Madame la Sénatrice,
Monsieur le Sénateur,
Monsieur le Président du Conseil Général,
Mes Chers Collègues et anciens Collègues,
Mesdames, Messieurs,

Cette cérémonie est un hommage respectueux et reconnaissant à Monsieur Robert POUZIOUX , Maire bâtisseur, dont l’action a marqué sa chère Ville de Saint-Avertin d’une empreinte profonde et durable.

Toute sa vie, il a été un entrepreneur. D’abord dans sa vie personnelle, car il a choisi la création d’entreprise au lieu du destin de cheminot qui lui semblait tracé.
Ayant démarré seul son activité, il l’a développée pour en faire une entreprise prospère. Entrepreneur, il l’a aussi été dans la vie municipale aux côtés d’Henri ADAM et de Daniel HUARD, ses prédécesseurs, puis comme Maire de 1983 à 2001.

Il suffit d’évoquer quelques-unes de ses réalisations pour le mesurer :
- Les Granges Galand, les résidences Paul Doumer et les Tilleuls, l’Atrium, l’extension de la Mairie et celle du Collège Jules Romains, des équipements sportifs ;
- L’urbanisation de plusieurs quartiers, dont celui des 11 Arpents. Sa dernière réalisation, comme Maire, fut de lancer le 1er gymnase communautaire de Tour(s)plus, aux 11 Arpents.

Aussi, quand je lui ai proposé, il y a quelques temps, que cet équipement porte son nom, il m’a aussitôt donné son accord : c’était pour lui un symbole fort de l’extension de Saint-Avertin sur le plateau, un symbole du sport, de la jeunesse et de son engagement dans la création de Tour(s)plus.

La passion qu’il mettait dans son action municipale lui a valu à trois reprises la confiance des saint-avertinois au premier tour, ce dont il était fier.
Elle lui a également valu la Légion d’Honneur. Cependant, il était resté un homme simple et discret. Ainsi après s’être retiré en 2001, il a décliné le titre de Citoyen d’Honneur de Saint-Avertin.

Madame Yvonne DUPONT-FRANKLIN a partagé à ses côtés la vie municipale pendant 4 mandats et fut sa 1ère Adjointe, après Monsieur Henri DEPIERRE.
C’est pourquoi, je lui ai demandé, au nom de la Ville, de lui rendre l’hommage municipal.

Puis, pour honorer la mémoire de cet homme libre, profondément marqué par la guerre, Madame Odile LAUTMAN lira un extrait du poème de Paul ELUARD « Liberté », suivi du chant des Partisans, qu’il aimait beaucoup.

Suivront les interventions de :
• Monsieur Frédéric THOMAS, Président du Conseil Général,
• Madame Marie-France BEAUFILS, Sénatrice,
• Monsieur Jean GERMAIN, Sénateur, Président fondateur de Tour(s)plus,
• Monsieur Philippe BRIAND, Ancien Ministre, Président de Tour(s)plus.

La cérémonie se terminera par une minute de silence et la « Marseillaise ».







HOMMAGE MUNICIPAL A MONSIEUR ROBERT POUZIOUX - RENDU PAR MADAME YVONNE DUPONT-FRANKLIN :


• Elu municipal de Saint-Avertin durant 36 années, notre ami Robert POUZIOUX en était très fier.

• J’ai été à ses côtés durant 24 ans, d’ailleurs c’est lui qui est venu me chercher pour faire partie de l’équipe municipale de 1977.

• Il fut tout d’abord conseiller pendant 6 ans, puis il s’arrêta 6 ans, et reprit ensuite en devenant Adjoint de Daniel HUARD en 1971 puis 1er Adjoint en 1977, toujours de Daniel HUARD et Maire de 1983 à 2001.

• Robert POUZIOUX arrive à Saint-Avertin à l’âge de 3 ans, il y fait ses études, devient l’enfant du pays, connu de tous, son entreprise est installée sur Saint-Avertin.

• Toute sa vie il fut un homme de terrain, connaissant la commune par cœur, ainsi que ses habitants, apprécié de tous.

Le samedi et le dimanche, vêtu d’un col roulé, d’un pantalon de velours côtelé et d’un blouson de daim, il parcourait la commune, vérifiait les chantiers, rencontrait les habitants et surtout s’intéressait à la jeunesse, et plus particulièrement aux sportifs. Il assistait aux matches de foot et de basket tous les dimanches, en dehors de la période de chasse, bien sûr.

• Il avait la grande qualité d’anticiper, d’essayer d’imaginer la commune dans 50 ans et plus. Une décision d’urbanisme ne devait pas nuire au développement futur de la commune. Il avait prévu la création de nombreux lotissements et achetait des terrains dès qu’il le pouvait.

• Il fut un bâtisseur en créant des quartiers, en vendant des terrains à bâtir à un prix raisonnable, ce qui rendait les autres vendeurs moins gourmands.

Grâce à ces achats, quand Tour(s)plus décide de bâtir un équipement sportif sur les 9 communes de départ de l’agglo., notre commune a été la première servie : elle possédait le terrain. Ce 1er gymnase communautaire portera son nom.

• Il se préoccupait des transports. Il a été le seul à obtenir la levée du péage de l’autoroute sur sa commune.

Durant ses 3 mandats de Maire, il siégeait au SITCAT : le Syndicat Intercommunal des Transports de l’agglomération tourangelle.

• Une autre de ses grandes qualités, était de faire confiance et il avait confiance en son équipe.
 

Un exemple, j’étais son adjointe à l’enseignement et, contre l’avis de son directeur des services techniques, il a accepté ma proposition de carte magnétique, c’est-à-dire le portefeuille électronique pour le paiement de la cantine, un vrai bonheur pour les enfants : « je suis grand, j’ai une carte comme papa ».

• N’ayant pas eu d’enfants, le drame de sa vie, il avait un cœur « gros comme cela » dès qu’il s’agissait d’enfants. Ses premières actions de Maire, furent la crèche familiale, la crèche collective sous la houlette du Docteur Pierre VINCENT, et ensuite la bibliothèque.


J’arrête là mon propos. Il y a tant de choses à dire.
I1l est parti serein, apaisé, content du devoir accompli.
Il a eu une vie riche, bien remplie, au service des autres.