Sensibilisation au handicap

Les journées d'information sur le handicap initiées par Patricia Benaglia, conseillère municipale, auprès des collégiens ont été très réussies. En avril, un module installé à Cangé, dans le cadre de Nature en fête, leur avait permis de se mettre dans la peau d'un handicapé en fauteuil, de vivre son quotidien l'espace de quelques minutes (photo 2).

Lundi, au forum du collège, les élèves de 4e ont pu entendre le témoignage de handicapés. Sur le thème d'une chanson de Grand Corps Malade « L 'accident, avant et après », des représentants de la police municipale, de l'Association des paralysés de France (APF), de la Ligue contre les violences routières, et de Touraine handisports se sont tour à tour exprimés.
Les premiers sur les pratiques à proscrire, comme l'ingestion de boissons alcoolisées, l'usage de stupéfiants, le téléphone au volant, les excès de vitesse, les autres sur les conséquences de leur invalidité.
Parmi les témoignages forts, celui de M. Auberger qui fut un athlète de haut niveau, après une blessure, lors de la guerre d'Algérie, le privant de l'usage de ses membres inférieurs. Il prouve qu'il est possible pour les invalides de pratiquer certaines activités sportives. Le plus chargé d'émotion fut celui d'Emilie de l'APF, un accident de moto l'a rendu hémiplégique. Si les collégiens l'ont écouté dans un silence quasi-religieux, c'est que la moto, à leur âge, ça leur parle. L'évocation de la chute de l'engin d'une falaise de 15 mètres et des séquelles que la jeune femme endure les a laissés pensifs pendant de longues minutes.
Il convient de saluer la manière dont Patricia Bénaglia a mené cet après-midi autour d'un thème pas très facile à aborder. Sa propre expérience, bien qu'elle répugne à en parler, lui a permis de rendre le sujet moins austère et de relancer le débat entre les témoins et les élèves.

Article de Jean-Pierre Dazelle - Nouvelle République 37