Covid-19 : l’Ecole Municipale de Musique joue le jeu

Depuis le début de la nouvelle période de confinement, l’Ecole de Musique assure l’intégralité de ses cours à distance, en proposant une alternative pédagogique et ludique à l’enseignement traditionnel.

"Jamais sans mon instrument de musique !" Depuis quelques jours, Thalya, 6 ans, attend avec impatience de retrouver sur l’écran d’ordinateur, "un peu comme les grands", sa professeur de flûte pour un moment privilégié.

Conformément aux directives gouvernementales, l’Ecole de Musique a dû fermer ses portes pour au moins un mois. Mais l’établissement n’a pas cessé ses activités pour autant. L’ensemble des cours est désormais assuré à distance pour les 300 élèves de l’école.

Ce contexte compliqué n’empêche pas d’apporter une dimension ludique aux cours, de proposer une alternative rassurante pour les parents, qui saluent la réactivité de tous les professeurs et apprécient l’adaptabilité de l’école de musique à ces mesures contraignantes.

L’école garde en effet une vigilance accrue envers les débutants afin qu’ils gardent un haut niveau de discipline. "La musique est l’une des rares activités de loisirs qui réussit à se maintenir pendant ce confinement, donc cela nous motive à être à la hauteur", appuie Céline Halbout, la directrice de l’Ecole Municipale de Musique de Saint-Avertin.


Lors du premier confinement, le Grand Orchestre
a enregistré à distance une reprise de Michel Legrand

L’expérience du premier confinement a aidé les différents professeurs à élaborer de nouveaux supports interactifs et suffisamment intuitifs à la portée de tous. "J’ai développé des méthodes que je n’aurais jamais utilisées en temps normal, raconte Jérémie Lemesle, nouveau professeur de guitare. Par exemple, je me filme en train de jouer un morceau et je mets en ligne les vidéos sur une plateforme accessible à tous les élèves. Je vais tenter de faire un montage global avec toutes leurs performances enregistrées à l’aide d’un métronome."

Pour Pauline Vanagt, professeur de flûte, "les cours à distance ont été très faciles à mettre en place, tous les élèves ont répondu présent étant donné qu’ils ont gardé le même rythme. Je leur envoie des partitions par mail, ce qui permet de garder une continuité pédagogique."

Du côté des cours collectifs, les professeurs utilisent des sortes de « salons virtuels » sur lesquels ils publient des quiz et des exercices qui favorisent le sentiment d’interaction et d’interactivité. Idem pour les orchestres qui font des échanges de partitions en ligne et participent à des ateliers par visio-conférences pour faire avancer quelques projets artistiques.

En somme, la musique continue de déployer toute sa vitalité et son inventivité, même en ces temps de crise.

Les services en ligne
Haut de page Haut de page