Abaissement du niveau d’eau du Cher : Tours Métropole Val de Loire entretient ses infrastructures

Le 15 septembre 2020

Pourquoi le Cher est-il si bas en ce moment ?

Du 14 septembre au 4 octobre 2020, Tours Métropole Val de Loire mène des travaux sur ses infrastructures situées sur le Cher (barrages, rivière de contournement…) Pour permettre d’assurer ces travaux annuels d’entretien, une mise en chômage du Cher (abaissement du niveau d’eau) est prévue dès le 14 septembre.

L’ensemble de ces travaux sont coordonnés par Tours Métropole Val de Loire et le NEC (Syndicat du Nouvel Espace du Cher), en collaboration avec les Villes de Tours et de Saint-Avertin – afin de garantir la préservation des milieux aquatiques.

Chaque année, Tours Métropole Val de Loire mène des travaux d’entretien de ses infrastructures, dans le cadre de sa compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations). Du 14 septembre au 4 octobre 2020, la Métropole procède à l’entretien de ses ouvrages situés sur le Cher : entretien des deux barrages de Rochepinard et inspection des 8 kms de digues.
Cette opération dure 3 semaines et nécessite de mettre en chômage le Cher, à savoir d’abaisser à son niveau le plus bas la rivière.

En conséquence, la circulation piétonne sur les passerelles Nord-est (grand barrage) et passerelle Sud-Ouest (petit barrage) sera interrompue de 8h30 à 17 heures.

Pour accompagner ces opérations, différentes actions seront menées par Tours Métropole Val de Loire, accompagnée du NEC (Syndicat du Nouvel Espace du Cher), afin de préserver la continuité écologique du Cher et de garantir la préservation des milieux aquatiques durant les travaux :
- Pêche de sauvegarde préalable à la mise en chômage du Cher, réalisée dans la rivière de contournement de l’Île Balzac par les agents métropolitains et la Fédération de Pêche d’Indre-et-Loire pour garantir la sauvegarde de la faune piscicole.
- Nettoyage de la rivière de contournement de l’Île Balzac et réparation des margelles
- Installation d’une motopompe par le NEC pour maintenir le niveau d’eau du lac de Saint-Avertin et celui du Petit-Cher – les deux étant alimentés directement par le Cher
- Préservation de la faune aquatique dans le Filet : la vanne qui alimente en eau le Filet, affluent du Cher restera baissée durant les travaux d’entretien pour éviter la création d’une poche d’eau stagnante, préservant ainsi la faune aquatique.

ECRÊTEMENT DES BANCS DE SABLE
Le syndicat du NEC, après autorisation de l’Etat, profitera de cet abaissement du niveau de la rivière pour mener une opération d’écrêtement des bancs de sable dans le Cher. Via une intervention mécanique, le NEC va réduire la hauteur de certains bancs de sable, là où la végétation pourrait s’implanter à court terme.

Les études précédentes ont montré qu’il fallait éviter que ces bancs de sables deviennent des îles, ce qui à terme arriverait si la végétation aquatique se développait davantage. Extraire le sable n’étant ni autorisé, ni souhaitable, l’opération consiste à étaler le sable vers des points plus bas pour qu'il soit repris par le Cher lors des crues, puis des relevés réguliers seront faits pour suivre l’évolution.

Cette opération aura lieu durant la deuxième semaine de chômage, c’est-à-dire du 21 au 28 septembre 2020.

Les services en ligne
Haut de page Haut de page