Aide aux personnes vulnérables de Saint-Avertin

Le 02 avril 2020

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, la Ville de Saint-Avertin est particulièrement attentive à la situation des personnes âgées, handicapées et fragilisées de la commune.

Tous concernés par le Covid-19. Depuis le début de l’épidémie, la Direction de la solidarité et du développement social a reçu de nombreux messages de particuliers souhaitant venir en aide aux Saint-Avertinois dans le besoin. Chacun sera sollicité lorsque les moyens humains dont la ville dispose ne permettront plus de répondre à la demande.

En ces temps difficiles, personne ne doit en effet être mis de côté et chacun a un rôle à jouer pour maintenir une certaine cohésion sociale. C’est pourquoi les services sociaux de la ville ont renforcé tous leurs dispositifs envers les personnes considérées comme fragilisées.

Le personnel écoute, rassure, répond aux demandes dans la mesure du possible et réoriente si besoin, grâce à l’accueil téléphonique mis en place tous les jours de 9h à 12h30 et de 14h à 17h au 02 47 48 48 40.

« La Ville continue de garder un lien téléphonique régulier avec les personnes âgées de plus de 90 ans, ainsi qu'avec celles identifiées comme fragiles ou isolées, assure Véronique Le Phuez, directrice de la solidarité et du développement social. Un courrier a été adressé aux seniors qui ne sont pas sur nos listes afin de les encourager à s'adresser à nous en cas de besoin. »
 
Autre enjeu majeur pour ces personnes vulnérables, l’alimentation qui demeure au cœur de leurs préoccupations en cette période de confinement. Pour que les seniors puissent continuer à se nourrir correctement, la ville continue de déployer son service de portage de repas.
Depuis le début du confinement, chaque matin, des élus prennent en charge la distribution des repas livrés par le prestataire, au sein de la Résidence Paul Doumer, dans le plus strict respect des gestes barrières.

« La Ville propose aux personnes âgées sans famille proche, ni voisinage, la livraison à domicile de produits de première nécessité, détaille Véronique Le Phuez. Elle maintient l'aide alimentaire proposée habituellement aux familles en difficulté. Afin de réduire les risques de contamination, les colis sont remplacés par des bons alimentaires. »


Enfin, du côté de ses autres missions récurrentes, la Direction de la Solidarité et du développement social maintient un contact régulier avec les publics qu'elle accompagne au quotidien : bénéficiaires du RSA, jeunes accompagnés dans le cadre de la Mission locale, personnes domiciliées au CCAS, etc.

Si vous êtes en difficulté, appelez le 02 47 48 48 40.


Les services en ligne
Haut de page Haut de page