Chaleureux hommage à Eugène Bizeau à la médiathèque Michel Serres

Pour cette soirée, Odile Lautman avait peint  un portrait d'Eugène Bizeau

 

Eugène Bizeau et Anne Chambonnière étaient à l’honneur jeudi soir 4 février à la médiathèque Michel Serres.

Combinant par petites touches leurs biographies respectives replacées dans le contexte politique, Jean-Pierre Lautman rappela l’inébranlable fidélité du poète centenaire Tourangeau disparu en 1989 à l’âge de 106 ans et de son épouse cantalienne aux idéaux humanistes et libertaires nés à la fin du XIXe siècle.
Pour soustraire l’auditoire à l’aridité éventuellement rébarbative de la pure conférence, l’équipe de lecteurs (Marie-Catherine Blanc, Odile Lautman, Martine Mazurier et Guy Rousseau) éploya la grâce de la poésie souvent impétueuse du mari et de celle, térébrante, de sa femme. Une poésie qui peut sembler vieillie mais conserve cependant une carnation résolument contemporaine parce qu’indémodable. Preuve, si besoin était, que célébrer ces deux poètes affranchis de toutes les tutelles relève d’une démarche qui sert l’histoire, la mémoire et, conjointement, les lettres.

Les services en ligne
Haut de page Haut de page