La poésie canadienne française à la médiathèque

Photos Marc Blanc

A l’initiative de Touraine-Québec que préside Daniel Godefroy et avec l’appui de la médiathèque Michel Serres et de la commune, le groupe de lecteurs de Saint-Avertin proposait jeudi 20 novembre une soirée de poésie canadienne française, Je t'écris pour te dire.

Cette manifestation ouvrait la riche semaine du Québec organisée dans la ville autour du nom de Félix Leclerc qui aurait cent ans aujourd'hui.
Six personnes prêtaient leurs voix aux cousins de la Nouvelle France très majoritairement habités par le farouche désir de dire leur Québec et d'en exprimer son identité : Daniel Godefroy (photo 1), Marie-Catherine Blanc (photo 2), Marie-Claire Catherine (photo 3), Elisabeth Faugon (photo 4), Odile Lautman (photo 5) et Guy Rousseau (photo 6). Le fil rouge était dévidé par Jean-Pierre Lautman (photo 7).
Il brossa à grands traits l’historique de la poésie canadienne et en exposa les grandes tendances. Le moment venu, il fournit quelques éclairages fort utiles sur le tragique destin de cette étoile filante de première grandeur que fut le « Rimbaud canadien », le poète novateur Emile Nelligan. La poésie contemporaine fut vivement appréciée par l'auditoire très attentif (photo 8), particulièrement la projection de la vidéo dans laquelle Michèle Lalonde récite, au cours de la célèbre nuit de la poésie à Montréal du 27 mars 1970, son immortel poème-pamphlet Speak white.


Voir l'article : Le Québec à Saint-Avertin

 

Les services en ligne
Haut de page Haut de page