Vœux en faveur d’une région Val de Loire

Voici le vœu en faveur d’une région Val de Loire, présenté par Jean-Gérard Paumier lors du conseil municipal du 16 juillet :

La réforme territoriale initiée par le Gouvernement français, telle que présentée au conseil des ministres du 3 juin 2014, entrera dans sa phase de discussion au Parlement en ce mois de juillet pour une promulgation annoncée d’ici la fin de l’année.
    
Cette réforme vise à renforcer les régions et les intercommunalités en leur accordant de nouvelles compétences et, pour les régions, à les placer au cœur du développement économique de leur territoire. L’objectif déclaré est de réaliser 10 milliards d’économies selon le secrétaire d’Etat à la réforme territoriale.

La première étape de la mise en place de cette réforme est le regroupement des régions actuelles. La seconde étape concernera la répartition des compétences.

C’est ainsi que le Président de la République a proposé le 2 juin dernier  une carte redessinée des régions (14 régions doivent  être constituées, contre 22 aujourd’hui). La Région Centre, à laquelle est rattaché le Département de l’Indre-et-Loire, s’est vue fusionnée avec les régions Poitou-Charentes et Limousin.

Cette annonce a suscité beaucoup d’interrogations quant à sa pertinence et sa cohérence: quels liens entre Chartres et La Rochelle, entre Orléans et Tulle ?

Or, la grande majorité des élus et des décideurs économiques de la Région Centre, mais aussi la grande majorité des Tourangeaux, rejettent ce découpage, leur préférence allant « naturellement » vers l’axe ligérien et donc vers la Région Pays de la Loire.  

Dans une nouvelle région « Centre-Val de Loire », Tours aurait une place capitale à jouer, par sa position centrale, au cœur de ce territoire.

En conséquence le conseil municipal de Saint-Avertin, réuni en séance le  16  juillet 2014, affirme clairement sa préférence pour un élargissement de la Région Centre vers la Région Pays de la Loire, le fleuve en constituant  la colonne vertébrale  culturelle, touristique, patrimoniale et économique.  Il  souhaite voir considérée et, dans le cadre d’une réelle concertation, étudiée, la candidature de Tours comme capitale régionale de cette nouvelle entité territoriale.


Les services en ligne
Haut de page Haut de page