Marie-Louise Labrot, Une nouvelle centenaire à Saint-Avertin

Mme Labrot est née le 16 février 1912 à la Trimouille, dans la Vienne. Son frère aîné, René, a vécu jusqu’à l’âge de 101 ans, ce qui fait dire à Michelle Proust, l’adjointe qui présidait la célébration de cet anniversaire : « Le gène de la longévité est bien ancré dans votre famille ! ».
D’abord couturière jusqu’au 6 mars 1933, date de son mariage avec Georges Labrot, elle s’est installée successivement à Poitiers, puis aux Trois-Moutiers en 1934. Elle y a exercé le métier d’assistante téléphonique pour son mari, jusqu’à son départ à la retraite en 1973.
Deux enfants sont nés de leur union : Monique, qui vit à Tours, née en août 1934, et Jean-Claude, né en 1942, qui vit à Orléans. Monique et Jean-Claude leur ont donné 4 petits enfants. La famille s’est ensuite agrandie avec l’arrivée de 6 arrière-petits-enfants. Début avril, un 7e arrière-petit-enfant
viendra au monde. C’est une des raisons pour lesquelles toute la famille n’a pu être présente pour célébrer cet anniversaire, puisque certains de ses membres résident actuellement en Irlande.

En 1973, le couple est venu s’installer à Saint-Avertin, afin de se rapprocher de ses enfants. Malgré le décès de son époux en 1986, Mme Labrot réside toujours dans sa maison, allée des Hirondelles, grâce à l’aide de sa fille et d’une auxiliaire de vie. Elle passe ses dimanches chez sa fille, ce qui lui permet de partager d’heureux moments en famille.

Mme Proust a terminé son allocution en déclarant : « Je salue ce matin la vie riche et bien remplie d’une femme qui a connu les bouleversements et les grandes évolutions du XXe siècle. Il me reste à vous souhaiter de continuer à rester en grande forme comme vous l’êtes aujourd’hui et un joyeux anniversaire ! ».

(Article de Jean-Pierre Dazelle - Nouvelle République du 17 février 2012)

Les services en ligne
Haut de page Haut de page