Pendant trois soirs, l'Intime Festival a offert au public du Nouvel Atrium de beaux moments de joie, de danse, de douceur et de découvertes, avec une programmation toujours aussi variée et des spectateurs à l'unisson avec les artistes.

C'est Sanseverino qui avait ouvert le bal en solo jeudi 6 février avec un hommage tendre et révolté à François Béranger, figure de la chanson contestataire des années 1970. La deuxième soirée a commencé en douceur avec Jim Ballon et Troy Von Balthazar avant de s'achever de façon enflammée sur la piste de danse avec Malik Djoudi, l'une des révélations de 2019.

Samedi soir, après une performance électrisante des locaux de l'étape Strawberry Seas, le groupe Electro Deluxe a contaminé le public de son énergie. Ses chansons entre jazz et funk ont mis une ambiance de folie dans la salle.

La chanteuse de Caravan Palace, Zoé Colotis, a terminé en fanfare ces trois jours de festival avec un DJ set à son image, enthousiaste et remuant.

Vivement la prochaine édition !

 

Les services en ligne
Haut de page Haut de page