Alexandra Riss - "L'Hippocampe"

Installée en Touraine depuis l’âge de 4 ans, Alexandra Riss a étudié à l’école des Beaux-Arts de Tours. Avec un grand-père travaillant dans la tapisserie et un oncle photographe, l’artiste a été initiée très jeune au monde de l’art.

Si son nom vous dit quelque chose, c’est parce qu’il a orné à l'été 2018 les drapeaux qui flottent sur le pont Wilson à Tours. Avec ce pavoisement intitulé "Iriss, Nuances de Tours", Alexandra Riss souhaitait engager un dialogue intime entre le paysage et les habitants en ayant recours à un nuancier poétique et géographique.

Dans la continuité de cette exposition, l’artiste poursuivra à l’Annexe sa volonté de mélanger présence matérielle et immatérielle avec une série d’objets, d’installations, de photos et de vidéos sur le thème du souvenir et de son poids symbolique.

En s’intéressant à l’hippocampe, région du cerveau où se loge la mémoire à long terme, Alexandra Riss cherchera à décortiquer ce qui constitue notre inconscient le plus profond. "Récemment, j’ai perdu beaucoup d’êtres chers ainsi que ma maison d’enfance, raconte Alexandra Riss. Ça m’a poussée à me questionner sur l’utilité de certains objets du passé, sur les émotions qu’ils peuvent véhiculer et sur la nécessité douloureuse de se délester de certains souvenirs."

Quasiment tous les sens seront conviés lors de cette exposition, hormis le goût, afin de cristalliser de façon poétique l’un des mystères les plus insaisissables du corps humain.
 
"L'Hippocampe" d'Alexandra Riss
Du jeudi 4 octobre au dimanche 4 novembre
A l’Annexe
Dans le cadre des journées d’Atelier Mode d’Emploi
Vernissage le jeudi 4 octobre

Les services en ligne
Haut de page Haut de page